Silo, la trilogie géniale de Hugh Howey

S’il est bien une lecture que j’ai dévorée cette année 2013-2014, c’est cette trilogie post-apocalyptique d’enfer signée Hugh Howey : SiloSilo OriginesSilo Générations

A la base, monsieur Howey avait écrit une nouvelle qu’il a publié en ligne, une nouvelle qui a été tellement appréciée par les internautes qu’ils l’ont convaincu d’en faire une histoire plus longue, plus poussée. Et c’est ainsi qu’est née la trilogie Silo. A vous tous, merci ! On retrouve la nouvelle initiale au tout début du premier livre : un homme vit parmi tant d’autres dans une sorte de bunker hors normes en forme de silo, mais enfoncé sous terre. Depuis combien de temps l’air extérieur est irrespirable, nous n’en sommes pas bien sûr. Ce qui est certain, c’est que quiconque formule la curiosité d’aller vérifier que le dehors est bien conforme à ce qu’en montrent les caméras verra sa curiosité assouvie : une combinaison de « nettoyeur » d’écrans et une réserve d’oxygène en poche et zou, file dans le sas vérifier par toi-même. Mais ne revient jamais.

La société du silo est régie selon des règles strictes, la communauté est organisée selon des hiérarchies bien définies. Au sein du silo, on ne folâtre pas comme on le sent, non, on se déclare auprès des autorités, et on attend de tirer le bon numéro à la loterie pour oser espérer enfanter. On s’habille avec une combinaison dont la couleur définit notre rôle au sein de la société, notre position dans le silo. Et surtout, on ne remet jamais en question l’état du dehors, on n’en parle même pas, ou alors on est condamné à mourir sur les dunes qui surplombent la base du silo.

Je ne vous raconterais pas les accroches des trois romans puisque ce serait gâcher tant de mystères et de suspense ! Même si Silo Origines vous paraît chronologiquement précéder le premier Silo, lisez les bien dans l’ordre qui suit :

Silo de Hugh Howey

Quels chanceux vous êtes, ne pas avoir à attendre pour les dévorer les trois à la suite !

C’est un livre qui ravira, je pense, les amateurs de fantastique mais également des lecteurs plus cartésiens, car on est dans la pure tradition de la science-fiction que je définirai en opposition avec la fantasy : un futur probable et scientifiquement plausible (quoique tiré par les cheveux, mais le postulat de départ concerne une technologie plus avancée que la nôtre, pas de magie dans l’air !). Ce sera sans doute plus clair avec la définition du Larousse :

Genre littéraire et cinématographique qui invente des mondes, des sociétés et des êtres situés dans des espaces-temps fictifs (souvent futurs), impliquant des sciences, des technologies et des situations radicalement différentes.

J’ai trouvé quelques similitudes avec Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley, ou encore certains romans de Barjavel, à travers l’idée d’une société utopique qui parait à première vue fonctionner à merveille pour le bien de l’humanité, mais qui se révèle très vite contraire aux libertés personnelles… Allez, j’arrête là mes analyses et vous laisse profiter de la lecture !

Juste un dernier mot sur l’ensemble de la trilogie : chose rare, j’ai adoré les trois tomes de manière inconditionnelle, chacun apporte une originalité, une histoire qui sert l’intrigue générale avec justesse… jusqu’à la toute fin, vous en prendrez plein les yeux.

Publicités

2 réflexions sur “Silo, la trilogie géniale de Hugh Howey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s