Outlander ou comment la série TV peut être prétexte à la lecture

C’est parfois à partir d’une série TV qu’on découvre les livres qui l’ont inspirée… Les fans de Game of Thrones (Le Trône de Fer) de George R.R. Martin sont familiers du fait : la série et les livres sont un franc succès ! De mon côté je regarde la série mais je n’ai pas pris le temps de rattraper les tomes parus — du moins c’est ce que je prétends pour ne pas trop ternir ma crédibilité de libraire toujours à l’affût de la nouveauté, crédibilité qui va en prendre un coup avec ce qui suit.

Un beau jour, une amie me parle de cette nouvelle série TV prometteuse : Outlander.

Des cheveux au vent, deux mains tendues, la midinette en moi s’émeut

Une jeune femme retrouve son mari à la fin de la seconde guerre mondiale, tous deux s’étant perdus de vue lors de ces années sanglantes. Infirmière sur le front français, Claire a hâte d’oublier cette fichue guerre et de construire de nouveaux souvenirs avec son mari Frank Randall. Ils se retrouvent en Ecosse, là où avait eu lieu leur lune de miel, et tentent tant bien que mal de s’apprivoiser à nouveau. Frank est féru d’Histoire et en profite pour retracer son arbre généalogique. Il se peut qu’un officier anglais surnommé « Black Jack Randall » soit son ancêtre direct, un grand nom ! De son côté, Claire s’intéresse à la botanique et s’émerveille des vertus des plantes écossaises.

Alors qu’elle retourne près d’un dolmen où Frank et elle avaient espionné une cérémonie païenne, elle se sent attirée par la large pierre fendue et est prise de vertige. Tout bourdonne autour d’elle, elle s’évanouit avec l’impression terrifiante de se retrouver à nouveau dans l’accident de voiture qui avait coûté la vie à ses parents. A son réveil, aucune trace du chemin qu’elle a emprunté, sa voiture semble elle aussi s’être volatilisée. Des voix se font entendre quelques pas plus loin : des hommes vêtus comme les Tuniques rouges du XVIIIème siècle… une reconstitution historique ? Et bien non, on va très vite se rendre compte que Claire a basculé en 1743 et que sa vie de femme libre va en prendre un sacré coup. Agressée par l’illustre ancêtre de son mari, capturée par une bande de rustres écossais, elle va devoir affronter seule cette situation inimaginable.

A ce niveau du récit, nous en sommes au deuxième épisode de la première saison de la série… qui s’arrête au huitième épisode pour ne reprendre qu’en avril 2015. Ce pourquoi j’ai craqué pour les deux premières intégrales des romans de Diana Gabaldon publiés chez J’ai Lu : Le chardon et le tartan et Le talisman dont est tirée la série. En français, la saga s’appelle Le cercle de pierre.

Le cercle de pierre / Outlander

Déjà pas mal entichée d’Ecosse, ces quelques épisodes m’ont convaincue de lire la saga originelle. Certes, les aventures hors du commun de Claire frisent parfois le ridicule tant elles sont poussées à l’extrême, mais le récit est si tentant qu’on se laisse convaincre par ces situations abracadabrantes et qu’on en redemande ! J’ai d’ailleurs hâte de voir comment la série va avancer, si les scénaristes vont suivre le fil des relations de Claire avec ses amis Écossais, notamment le mystérieux et sculptural Jamie… Sans aller trop loin dans l’analyse ni dévoiler les détails les plus scabreux, on peut voir que le féminisme en prend pour son grade dans les romans. Evidemment, remis dans le contexte historique, je suppose que la brave Claire s’en sort plutôt bien ; il n’empêche que certaines scènes sont assez révoltantes quand on s’intéresse à l’égalité hommes/femmes, mais ce retour en arrière tient aussi au fantasme : supporter les moeurs de l’époque tout en changeant la donne à son petit niveau.

Bref, je vous laisse vous faire votre propre opinion, et pour ceux et celles à qui les images parlent plus que les mots, je ne peux m’empêcher de vous montrer ceci pour finir de vous convaincre de lire les livres et de regarder la série qui est esthétiquement parlant très belle :

1945

1743

Et sans transition :

Le seul, l’unique : Jamie – interprété par Sam Heughan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s