Interlude musical – juin 2015

Cela n’a pas du vous échapper, aujourd’hui dimanche 21 juin 2015 c’est la fête de la musique ! Pour moi, la musique est aussi importante que la lecture a bien des égards : on peut facilement ressentir des émotions, se perdre dans une chanson, se laisser emporter par des mélodies ou des voix vibrantes. Se relaxer avec, mais aussi se motiver, faire preuve de bovarysme en écoutant certaines paroles, avoir l’impression de philosopher, bref : parfois une chanson me parle autant qu’un livre.

C’est pourquoi j’ai décidé de présenter chaque 21 du mois un titre qui m’a marquée dans mes découvertes musicales, tous genres confondus, car si mes lectures sont éclectiques, mes écoutes ne le sont pas moins ! C’est parti…


Vous avez sûrement entendu récemment à la radio une reprise du titre original que j’ai choisi, ainsi que bien d’autres reprises d’ailleurs. Mais pour moi, la seule, l’unique version reste celle de l’inimitable Screamin’ Jay Hawkins quand sa voix grave et profonde chante I put a spell on you avant de rire comme un dément. Il se lâche complètement en interprétant une performance musicale vraie et un peu effrayante à la première écoute : si vous vous baladez sur des sites biographiques, ils vous présenteront l’hypothèse légendaire selon laquelle il était complètement ivre le soir de cet enregistrement, et qu’en se réécoutant le lendemain lui-même n’en revenait pas. Faire sortir de tels sons, sans aucune pudeur, en se livrant simplement : magique ! Vrai ou faux, il en reste que cette chanson m’a toujours énormément plu grâce à ce lâcher prise incroyable. Ci-dessous une version live où Screamin’Jay Hawkins joue son fameux rôle bien flippant, histoire de vous représenter le personnage :

Néanmoins je préfère cette version, la plus connue. Reprise par Nina Simone, Joe Cocker et bien d’autres, j’adore découvrir comment des artistes se réapproprient cette chanson qui date quand même de 1956 ! D’ailleurs, la première fois que je l’ai entendue, ça devait être dans un film pour enfants, Hocus Pocus… Et la dernière reprise qui m’a plu est celle de She & Him. Oui, je suis aussi très fan de « covers » !

Pour le texte, on dira ce qu’on voudra, c’est évidemment bien flippant (« je te jette un sort car tu m’APPARTIENS !!! ») mais j’ai toujours pris ça sur le mode du théâtre, grâce au rire guttural et à la folie assumée de l’interprétation. Si ça vous intéresse de découvrir d’autres textes bien flippants d’ailleurs, allez faire un tour sur Madmoizelle avec cet article sur les chansons d’amour qui se révèlent bien inquiétantes…

Sur ce bonne fête de la musique à tous, laissez parler le rythme qui est en vous !

I put a spell on you

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s